Administration moderne
Administration moderne

Les bilans des nominations équilibrées depuis 2013

La synthèse du ministère chargé de la fonction publique fin 2017 :

Bilan 2016 du dispositif des nominations équilibrées

Le rapport 2017 (qui porte sur l'année 2016) a été présenté lors du colloque du 4 décembre : "L'accès des femmes aux plus hautes responsabilités dans la fonction publique". Le bilan 2016 fait état d’une progression d’un point par an, depuis la mise en œuvre du dispositif précité, du pourcentage de femmes nouvellement nommées et en fonction sur les postes à responsabilités dans la fonction publique.

Sur les 1 098 cadres supérieurs nouvellement nommés sur des emplois de l’encadrement supérieur et dirigeant, 35 % sont des femmes, dépassant l’objectif de 30 % fixé par le législateur pour l’année 2016.

Ce bilan met toutefois en lumière une dynamique de progression des femmes sur les postes à responsabilités qui est variable selon les fonctions publiques concernées :

La fonction publique d’Etat enregistre avec 33 % de femmes primo-nommées, et affiche le même taux qu’en 2013, avec une répartition par type d’emplois comme suit :

  • 38 % de femmes primo-nommées cheffes de service (27 % en 2013) ;
  • 31 % de femmes primo-nommées sous-directrices (33 % en 2013) ;
  • 23 % de femmes primo-nommées directrices de projet (52 % en 2013) ;
  • 14 % de femmes primo-nommées expertes de haut niveau (42 % en 2013).

La fonction publique territoriale se distingue par un taux de primo-nominations féminines à 35 %, ce qui marque une progression notable (+3 points par rapport à 2015 et +4 points par rapport à 2013), avec une répartition par type de collectivité comme suit :

  • 43 % de femmes primo-nommées dans les communes (29 % en 2013) ;
  • 35 % de femmes primo-nommées dans les départements (34 % en 2013) ;
  • 34 % de femmes primo-nommées dans les EPCI (34 % en 2013) ;
  • 31 % de femmes primo-nommées dans les régions (20 % en 2013).

La fonction publique hospitalière connaît une légère baisse par rapport à 2015 avec 38% de femmes primo-nommées, contre 40% en 2015, mais se caractérise par une progression de 10 points depuis le début de la mise en œuvre du dispositif en 2013 (28% de primo-nominations).

Source : ministère de la fonction publique.

La page dédiée aux nominations équilibrées sur le site du ministère chargé de la fonction publique

Les bilans précédents

 

Bilan 2017

Bilan 2015

Bilan 2014

Bilan 2013

Créée en 1998 et forte de 150 membres, Administration Moderne est l'association interministérielle des femmes hautes fonctionnaires. Ce réseau professionnel transversal, qui inclut les hommes en tant que membres associés, agit également comme un « laboratoire d'idées » ancré dans l'action, dans la mesure où l'association est force de propositions pour les décideurs publics nationaux, en matière de modernisation de l'action publique, d'apport de la mixité et de promotion de la place des femmes dans la décision publique.
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Administration moderne